Fêtes traditionnelles

ImprimerImprimer| PartagerEnvoyer à un amiEnvoyer à un ami

Les feux de la Saint Jean

Les feux de la Saint jean remontent à de très anciens rituels liés au solstice d’été, que l’on trouve dans diverses parties du monde, le feu symbolisant le soleil, la lumière.
l
A Molitg la tradition perdure. La Saint Jean (le 23 juin) est l’occasion d’une grande fête à laquelle tous les habitants du village, curistes et touristes sont invités. A la nuit tombée, les enfants munis de flambeaux arrivent sur la place de l’église en procession et allument le grand bûcher. Puis le bal est ouvert. Pendant ce temps une équipe de bénévoles prépare et sert l’apéritif. Quand le feu a laissé place à de belles braises il est temps de faire griller les bonnes saucisses du charcutier de Sahorre sur d’immenses grilles. Tout d’un coup, dans le ciel étoilé, apparaît, au Sud, une grande lumière, c’est le feu allumé sur le Canigou où, la semaine précédente, de nombreux marcheurs avaient apporté des fagots pour nourrir le feu. Ce grand rassemblement au sommet du Canigou pour fêter la Saint Jean s’appelle la « trobade ».

  

Fête catalane

Tous les ans L’ESTRELLA MOLIJAIRE organise une “ballada de sardanes”, qui permet aux nombreux danseurs de pratiquer notre danse traditionnelle, accompagnés par la “cobla ”(orchestre catalan). Sa désormais célèbre “festa de l’estiu” ou fête de l’été se déroule en juillet au pied du clocher. 

 Samedi 27 juillet, à partir de 16h30

                                                                                                                                                      

                                                                                    ©P Lopez

 

 

 

 

 

El goig dels ous

Une tradition pascale qui remonte au Moyen Age.

Goig (prononcer gotch) signifie joie ou chant. Els Ous (les œufs) sont le symbole de la naissance, de la résurrection. Comme plusieurs villages des P.O, Molitg celèbre le « goig dels ous » chaque année le samedi avant Pâques. Une chorale (souvent celle du village voisin d’Eus) dont les membres portent le costume traditionnel catalan, vient chanter sous les fenêtres d’habitants du village qui, pour les remercier, font descendre un panier (cistella) rempli d’œufs, de boudin, de petit salé, de bonnes bouteilles, qui serviront à faire l’omelette pascale.